Votre spécialiste des diagnostics immobiliers et du BIM à La Réunion

Téléphone
Téléphone

0262 88 06 42

Recherche de poussières de plomb avant travaux


Cet article a été publié sur : https://demoldiag.fr/recherche-de-poussieres-de-plomb-avant-travaux/

Recherche


Pourquoi rechercher les poussières de plomb avant la réalisation de travaux ?

La recherche de plomb avant de réaliser des travaux est exigée par certains donneurs d’ordres. Cette mission vise à déterminer la présence ou l’absence de poussières contenant du plomb présentes sur le sol.

La contamination du sol provient généralement d’une dégradation ou de travaux réalisés sur des peintures contenant du plomb (portes bois, menuiseries bois, murs, plafonds et éléments décoratifs en staff, boiseries…).

Afin de compléter le repérage du plomb avant travaux (cartographie des unités de repérage réalisée par fluorescence X) portant principalement sur les peintures recouvrant des composants de la construction, la recherche de plomb dans les poussières est indispensable pour procéder à une évaluation des risques pour les salariés des entreprises amenées à intervenir pour la réalisation des travaux.
La recherche de poussières de plomb réalisée par des prélèvements surfacique permet de caractériser et d’évaluer une éventuelle pollution présente avant le démarrage du chantier.

Les mesures surfaciques (état initial) avant de réaliser des travaux ?

Des mesures surfaciques de plomb dans les poussières doivent être effectuées avant la phase d’installation du chantier, ces mesures permettent :

  • De vérifier si une pollution est déjà présente,
  • De réaliser ou mettre à jour l’évaluation des risques et prendre des mesures adaptées lors de la réalisation des travaux préparatoires de l’installation du chantier,
  • De vérifier que les zones hors chantier ne sont pas contaminées par des poussières de plomb.

Les mesures surfaciques pendant les travaux ?

Des mesures surfaciques de plomb dans les poussières doivent être effectuées pendant les travaux, ces mesures permettent de vérifier l’absence de pollution en dehors des zones d’intervention sur les peintures au plomb :

  • Base vie,
  • Cheminement d’accès,
  • Locaux attenant, zones publiques.

Contrôle de la présence de poussières de plomb après travaux dans les immeubles d’habitation ou locaux d’hébergement ?

La mission de contrôle après travaux (C.A.T) issue du Code de la Santé Publique impose la recherche des poussières de plomb après la réalisation de travaux dans des locaux à usage d’habitation.  Cette mission s’inscrit dans le cadre réglementaire du Code de la Santé Publique visant à renforcer la lutte contre le saturnisme dans l’habitat ou les locaux d’hébergement. In finé, l’objectif de ce contrôle est de s’assurer qu’il n’existe plus de risque lié à la présence de plomb avant de restituer les locaux aux occupants.
Cette mission est établie conformément à l’arrêté du 12 mai 2009 relatif au contrôle des travaux en présence de plomb, en application de l’article L. 1334-2 du code de la santé publique.

Les principales étapes de cette mission sont :

  • Vérification de l’absence de débris ou de poussières de plomb présents sur le sol,
  • Vérification de la bonne réalisation des travaux prescrits initialement afin de s’assurer que le plomb n’est plus accessible,

Les locaux ne peuvent être restitués que si :

  • Le plomb dégradé identifié préalablement sur les unités de diagnostic n’est plus accessible,
  • La concentration surfacique des poussières de plomb au sol est inférieure à 1000 μg/m². Au delà de ce seuil défini par le Code de la Santé Publique un nouveau nettoyage des zones contaminées doit impérativement être réalisé.

Le seuil de 1000 μg/m² peut également être pris comme référence pour les immeubles tertiaires ou tout autre type de bâtiment avant restitution des locaux objets des travaux.

Quelle est la méthodologie applicable pour la recherche de poussières contenant du plomb ?

C’est la norme Afnor NF X46-032 « Méthodologie de mesure du plomb dans les poussières au sol » qui définit la méthode de prélèvement des poussières au sol en vue d’y rechercher la présence de plomb.

La norme définit les modalités selon lesquelles l’essuyage au sol doit être réalisé afin de déceler une éventuelle pollution surfacique.

Le prélèvement surfacique doit être réalisé au sol à l’aide de lingettes humides et à l’intérieur d’un gabarit dont la surface est d’1/10ème de m² :

  • Un essuyage (passage en S) doit être réalisé dans les deux sens après avoir replié la lingette suite au 1er passage,
  • Une fois l’essuyage terminé, la lingette est placée dans un tube en polyéthylène fermé avec un bouchon à vis.

L’absence de contamination des lingettes doit être prouvée par l’analyse d’une lingette témoin.

L’utilisation de gants à usage unique remplacés après chaque prélèvement permet d’éviter des contaminations croisées et sécurise la qualité et la fiabilité de la prestation.

Pour en savoir plus : « Téléchargement du guide INRS ed 6374 – Interventions sur les peintures contenant du plomb »


Épisode #4 – Les pièges à éviter – Fenêtre basculante avec garniture de friction en amiante

Publié le : 25 Nov 2022

Retour aux actualités